Projet ANR PASITHEA

Le projet PASITHEA est un projet de recherche collaborative coordonné par Alfredo HERNANDEZ.

Ce projet a été sélectionné par l'ANR comme "Projet Phare", parmi l'ensemble de projets de la section "Santé / Technologies pour la santé" finalisés en 2017.

Ce projet a été financé via le programme ANR TecSan 2012 du 1er février 2013 au 31 janvier 2017 et a bénéficié d’une aide ANR de 801974,23€ pour un coût global de l’ordre de 2,4 M€. Il associe les partenaires suivants :

L’objectif du projet PASITHEA a été de proposer un nouveau système de détection et de traitement du syndrome d’apnées du sommeil. Nous avons mis en œuvre une méthodologie multidisciplinaire, intégrant la conception et le développement de nouvelles technologies, des méthodes originales de traitement du signal et l’évaluation clinique. Le dispositif conçu et développé est composé de trois éléments qui communiquent par une liaison sans-fils : i) un système d’enregistrement des signaux cardiaques et respiratoires, ii) un système de stimulation kinesthésique (mécanique), et iii) une application de traitement du signal et de contrôle temps-réel qui délivre la stimulation de façon adaptative, spécifique au patient.

The PASITHEA system

La première évaluation clinique du dispositif PASITHEA (étude HYPNOS) a été réalisée sur 5 centres en France. Cette étude, sur 46 patients, a montré la faisabilité technique du système, ainsi que les premiers effets de la thérapie. 75% des patients étudiés ont réduit significativement la durée des apnées ou hypopnées lors de l’application du traitement.

Principaux résultats :

  • Plusieurs publications scientifiques ont été réalisées dans le cadre du projet, notamment:
  • Six familles de brevets ont été co-déposées par les partenaires du projet [B1-B6].
  • Le dispositif connecté de monitoring vient d’être lancé comme produit par la société SORIN.
  • Un projet de maturation financé par la SATT « Ouest Valorisation » a été réalisé (PI : A. HERNANDEZ) pour le développement d’un stimulateur miniaturisé, qui est plus ergonomique et plus stable mécaniquement que l’effecteur d’origine. A la suite de cette maturation, le système se trouve au niveau TRL6-7. Deux familles supplémentaires de brevets [B14, B15] (propres au LTSI) ont été déposés au cours de cette maturation.